Le ski oui mais…

Le ski alpin, avec plus de 8,5 millions de pratiquants par an, est devenu l’un des sports les plus répandus en France durant l’hiver.

Quarante-trois pour cent des Français déclarent faire du ski. Cet engouement pour un sport de plein air effectué dans un cadre souvent somptueux, évocateur de détente, de liberté, de sensations parfois extrêmes, ne doit pas faire oublier la nécessité d’entretenir un profil physique minimum permettant de chausser sa paire de skis sans risques.

Nombreux sont ces vacanciers qui oublient qu’un entraînement régulier, une alimentation, une hydratation, un sommeil suffisant, sont des facteurs indispensables à la pratique de cette activité en toute sécurité, tout particulièrement chez le sédentaire.

Nos coachs vous conseillent et vous accompagnent pour que votre famille évolue avec plaisir sur les pistes sans aucun risque, n’oublions pas que genou tordu vacances foutues !

La pratique du ski fait travailler des muscles dans des mouvements légèrement différents de la majorité des sports, il faut donc s’y préparer. Pour rappel, une grande partie des accidents de ski surviennent le troisième jour de pratique. La raison en est simple, le manque de préparation entraine une fatigue excessive, et cette fatigue accumulée au troisième jour de pratique consécutive est suffisante pour favoriser ces accidents.

Les nouvelles chaussures de plus en plus rigides pour la sécurité de vos tibias et chevilles qui ont réduit quasi totalement les risques de fracture sur les pistes mettent toutefois vos genoux à rude épreuve avec de violentes torsions répétées et prolongées.

La technologie et les techniciens des stations vous permettent toutefois de dompter les éléments les plus rudes de l’hiver au mieux et ouvrent la pratique de ce sport au plus grand nombre, ceci n’est toutefois pas une raison pour négliger la préparation de votre corps a l’effort.

Il faut d’abord reprendre une activité cardio vasculaire pour remettre votre corps en route. Course à pieds, vélo, vélo d’appartement, natation, tous les prétextes sont bons !

Puis il vous faudra renforcer le bas du corps et la sangle abdominale cette dernière étant responsable de votre équilibre et surtout de votre capacité a le conserver !

Pour le bas du corps un travail spécifique est nécessaire, pour renforcer vos cuisses (quadriceps) et habituer votre corps à garder une position inconfortable musculairement sur du long terme.

Pensez également à bien vous étirer en fin de séance de préparation mais également après une bonne journée sur les pistes.

Nos coachs sportifs sont là pour vous aider et vous motiver à travers ces démarches de préparation avant vos sensations pures dans le grand blanc.


Toutefois n’oubliez pas de vous hydratez régulièrement et de vous étirer aux maximum car ce sport est très favorable aux courbatures. Enfin pour éviter les accidents, ne présumez pas trop de vos forces et apprenez à respecter les limites que vous impose votre corps.

Which makes you wonder, perhaps digital detox is worth trying

Vous pouvez laisser un commentaire.



Laisser une réponse